gruyeresuisse

20/11/2014

Idea Burnier : apostilles pour l’émotion

 

 

Burnier.jpgLes peintures d’Idea Burnier sont comme le léopard : elles ne se déplacent pas sans leurs taches de couleurs. Ce sont des iles volcaniques éruptives où peuvent s’inscrire des chorégraphies plus ou mois narratives.  Le bleu ou le rouge rayonnent dessinant d’étranges visions entre figuration et abstraction. Ce sont des apostilles pour l’émotion. Cloitrée dans leur coquille elle est soumise soudain à une carburation. Du coup le regardeur peut contempler le monde à travers de bien étranges fenêtres et leurs pans de couleurs. Une telle peinture apprend qu’il n’y a de sujet sauf si à travers la peinture  - qui comme ici se moque des séjours, des repères - la vie exulte.

 

 

 

Burnier 2.jpgIdea Burnier crée de la sorte des œuvres au souffle incendiaire sans chercher à mater les soulèvements de l'enfer ou du paradis. Il existe en elles la présence d’une femme qui donne à l’éphémère une écorce d’éternité: Des éclats de couleurs viennent  à la rencontre du regard de celle qui en sa peinture crée des friponneries jubilatoires. Elles accordent à la peinture des  mélanges de temps, de formes et de couleurs. Un lyrisme particulier en surgit. Son excès n’est limité que par le cadre de chaque toile. C’est une ivresse sans dieu, un soleil au creux du ventre.

 

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Les commentaires sont fermés.