gruyeresuisse

05/10/2014

Les choses – Martin Jakob

 

 

MartinJakobMilk.jpegMartin Jakob, « Adyta »,  Milkshake Agency, Genève, 7 octobre - 18 novembre 2014.

 

 

 

Martin Jakob trouve son inspiration et sa matière première dans le quotidien le plus proche : son atelier, sa chambre, ses meubles. Le Neuchâtelois réinvente par un travail manuel l’espace basique pour le « réimager ». Reconstruisant après avoir déconstruit les lieux, ils acquièrent une dimension drôle, intrigante, poétique. Dans un travail de récupération ou de déplacement les normes comme les habitudes sont revisitées. Les installations brouillent nos grilles de lecture, créent des torsions programmatiques, obligent à plonger en eaux troubles. Le réel est comme démenti. L’artiste le dégage de son étau physique sans toutefois le porter vers le vice de l’idéalité. La langue plastique se fait aussi sourde que légère. Elle métamorphose son modèle. Tout un récit poétique avance pour séparer l'être du réel au profit d'extases nues. Cela ne revient pas pour autant à ranimer les fantasmes mais à se dégager de l’enchevêtrement obligé pour un autre beaucoup plus ludique. Les objets ne sont plus de simples ustensiles propres à gainer le mode, ils redeviennent des signes qui échappent à la seule fonction de communication et de référence. Ils atteignent un rôle supérieur en ouvrant l’imaginaire par tout ce que la poétique de Martin Jakob remet en jeu.

 

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Les commentaires sont fermés.