gruyeresuisse

28/05/2014

Matthieu Gafsou photographe des décalages

 

 

 

 

 

Gafsou.jpgSous le sérieux et la sobriété et non sans une certaine rudesse le photographe de Lausanne Matthieu Gafsou ouvre le monde à des plaisants « bâillements ». Il instruit une pédagogie et une critique insidieuse de tout ce que le regard peut embrasser ici ou ailleurs. Par sauts et gambades la transgression poétique  de tout édit de chasteté est toujours présente et  permet de faire des liens avec des travaux théoriques réputés plus sérieux mais auxquels il manque la touche esthétique. Plutôt que proposer des spéculations l’artiste montre, découvre la réalité en se passant de mots. Il n’a cesse de se faire télescoper des hypothèses à l’irrésistible attirance. Le photographe dévoile des espaces où surgissent des distorsions capitales.

 

 

 

Gafsou 3.jpgElles font  piquer du nez aux certitudes religieuses ou géopolitiques qui prennent jusqu'à l’inconscient au dépourvu. Chaque photo devient un lieu interlope où l’inattendu opère sans que l’artiste semble s’en mêler. L’ironie et la dérision restent discrètes : le ridicule y est souligné mais il ne tue pas. Par effet de bande l’art n'aura jamais autant été un acte étrangement et paradoxalement humain au sein d’une  prophylaxie masquée et impertinente où les sombres manigances de maître déments sont soulignées. Au regardeur d’interpréter leurs actions. Matthieu Gafsou se contente de les suggérer.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

09:03 Publié dans Images, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.