gruyeresuisse

29/04/2014

Rondes errances de Sarah Glaisen

 

Glaisen.jpgartiste visuelle née à Fribourg en 1971, Sarah Glaisen vit et travaille à Salvador de Bahia, Brésil.

 

 

 




Glaisen 2.jpg

 







Sur l'écran un simple rond fait image


Preuve que l’unique a un sens

 

Sa présence est un désir non su

 

Il tord le cou au « comme »,

 

Il cherche la lenteur d’astre

 

Qui se lève d’en bas.

 

La nuit devient ardoise

 

L’étoile la paraphe.

 

 

 

glaisen 3.jpg








Ailleurs le monochrome

 

Fait panache,

 

Echappe à l’ombre dans le clair-obscur

 

Des balles roulent dans des bas

 

La jambe devient coquille

 

Elle pousse en avant

 

Chaque boule

 

Qui n’a ni haut ni bas

 

Sa surface est sa fin

 

La chose en elle.

 

Qui porte cette peau

 

Est invisible

 

Et ne possède ni os ni chair

 

On voit l’abîme et la lumière

 

L’image et son contexte

 

Se battent

 

L’air tremble d’être l’air.

 

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

 

 

Les commentaires sont fermés.