gruyeresuisse

18/03/2014

Thomas Hauri le renouveau métaphorique et la jouissance des images

 

 

 

Hauri 2.jpgsur Thomas Hauri, "Peinture, dessin", Editions Periferia Pro-Helvetia

 

 

 

 Thomas Hauri est un des artistes les plus intéressants de sa génération. Il poursuit un travail analytique et critique - qui englobe l'histoire de l'art, le social et le politique ainsi que l'évolution même des processus de création d'images -  par des séries d’architectures subtiles. Elles voguent parfois dans le vide. Parfois les apparences semblent perdre leur éclat par effet de surimpression et de mélange. De telles structures deviennent des raccourcis saisissants de l'évolution et de la permanence des images. L'artiste opère une subversion à l'intérieur d'un système bien huilé. Maculés, oblitérés, caviardés ses toiles et ses dessins diffusent une vision déstabilisante. Elle renvoie au premier temps de la métaphore puisque faire appel à leur détour revient à souligner l’inconsistance, l’inexistence du monde. 

 

 

 

Hauri.jpgCe travail reste de l’ordre d’un maniement calculé des rapports de l’art au monde. Le plasticien fait surgir des objets-images en évitant l’entrée en jeu d’un signifiant-maître au sein d’une  « insignifiance » programmés. Il fait pénétrer au milieu des épaves de jouissance du système signifiant. Néanmoins de la volontaire « défaillance » de l'objet-art  surgit une présence de plus en plus serrée du « réel » qui  lui manque. Là où les images semblaient se totaliser  l’artiste crée par biffures ou intervalles des labyrinthes optiques d’un imaginaire de lumière inventeur de nouvelles conjonctions perceptives. Les images de Thomas Hauri sont donc un hors-lieu porté par une création qui s’accorde au réel de la jouissance mais s'écarte d'une jouissance du réel tel qu'habituellement il est donné à voir.

 

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

 


 

08:36 Publié dans Images, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.