gruyeresuisse

09/03/2014

Yves Netzhammer : impertinences de l’éphémère

 

 

 

Nethzammer.jpgYves Netzhammer : « Desiderata » (Aargauer Kunsthaus), « Projects » (Villa Rosenheim, Diesserhofen)

 

 

 

Yves Netzhammer vit à Zurich. Il travaille avec des images numériques sur les concepts de mémoire et de réalité par l’animation d'objets identifiables dans le monde réel afin de poser des questions fondamentales sur la condition humaine. Avec ses installations tout un processus  d’interaction pousse le spectateur à bouger et agir. Avec  «Meubles de Proportions» il est pris entre écrans, objets et murs où sont peintes des images. Il s’agit de se réapproprier de l’existence et de la relation au réel. Les notions de temps et de dimension sont métamorphosées : au participant de trouver son rythme sur ce pont entre réalité et imaginaire.

 

Sous la pluie d’images est proposé l’infini des combinaisons d’intrépides gerbes et des sommets infimes où la distance s’évanouit dans des lignes de lait gris ou des ondulations de crêtes. Le vidéaste fond au besoin le regardeur dans un savant cocktail de masculin et de féminin, il le glisse dans la fébrilité de cocons d’émotion d’instants particuliers.  Un gouffre lumineux sculpte l’épicentre d’une réalité saisie dans l’impertinence de l'éphémère par la magie de l’art vidéo. L’être s’envole au-delà du cercle du réel pour mieux le reprendre à son regard et à sa main.

 

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Les commentaires sont fermés.