gruyeresuisse

16/02/2014

Arno Hassler : les apparences contrariées

 

hassler 2.jpgArno Hassler, « A contre jour et paysages des collections du Musée », Musée Jurassien des arts, Moutier, du 2 mars au 27 avril 2014.

 

 

 

Avec Arno Hassler le panoramique qui « normalement » embrasse le paysage ne fait que désorienter le regard. Les turbulences sont renforcées avec « A contre regard » par un dialogue avec d’autres paysages tirés des collections du Musée Jurassien. Se créent une succession de dispersions. Elles défont le paysage en des apparentements intempestifs. Le dehors fait le jeu de dedans et l’artiste prouve son aptitude à proposer le fantôme du monde. L'image heurte le doute sans toutefois le lever d’autant que la méthode retenue accentue les gouffres propres à des paysages qui se voulaient a priori ce que Mallarmé nommait « des châteaux de pureté ».

 

 

 

De fait nous sommes aux prises avec le moindre plus que dans l’intégralité du réel. Comme si devant lui comme devant la photographie il fallait à chaque fois repartir à zéro. Arno Hassler produit une œuvre au statut particulier. A l’illusion  est octroyée une autre présence, un autre contenu : la théâtralité du réel passé dans un filtre particulier. Le réel source de la photographie atteint un point d'arrivée  sans cesse différé.  Dans l’air rien ne bouge : l’ordre est là mais il semble factice.  On croit posséder l’image : c’est elle qui possède.  Toute la lumière du monde est là mais se consume dans l’infini kaléidoscopique.  

 

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

 

 

 

16:40 Publié dans Images, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.