gruyeresuisse

30/08/2013

Georges Glatz : éloge de la vie - entretien avec l'artiste

 

 

 

glatz 2.jpgActuellement les photos de nus  de G.  Glatz sont exposées à Lausanne à la galerie de Grancy et  à "Encheresdogny.ch".

 

 

 

 

 

 

 

GEORGES GLATZ


Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ? Le plaisir d'être vivant.

 

Que sont devenus vos rêves d’enfant ? Certains ont été réalisés, comme celui d'être journaliste,

A quoi avez-vous renoncé ? Le plaisir d'une cigarette mais c'est pas toujours le cas

D’où venez-vous ? D'une famille extraordinaire, formidable,

Qu'avez-vous reçu en dot ?  Une grande sensibilité

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ? Du temps que j'ai pu donner à d'autres

Un petit plaisir - quotidien ou non ?  Le premier café du matin.

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?  Rien et tout, tous les êtres sont différents

Quelle fut l'image première qui esthétiquement vous interpela ? La beauté de la femme

Où travaillez-vous et comment ?  Partout où je me sens bien

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ? Classique et variété, et notamment des chants liturgiques russes ou grégoriens

Glatz.jpgQuel est le livre que vous aimez relire ? Toute l'œuvre de Baudelaire

Quel film vous fait pleurer ? Pleurer de rire,… la grande vadrouille avec Bourvil et De Funes

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez-vous ? Un homme que j'aime bien

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ? Personne

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ? Rome, Venise, Prague, Hanoi

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ? Brel, Modigliani, Dostoïevski

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ? La famille et des amis

Que défendez-vous ? La justice. Pendant longtemps j'ai défendu les enfants victimes de maltraitance.

 

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"? C'est une vision très pessimiste

Enfin que pensez-vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?" Cela dépend à qui ça s'adresse. Je préfère cette phrase d'un ami qui dit : ce sont les enfants qui tiennent le gouvernail du monde. Et j'ajoute "Si seulement cela était vrai"

 

 

Entretien réalisé par Jean-Paul Gavard-Perret, Aout 2013.

17:20 Publié dans Images, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.