gruyeresuisse

22/06/2013

Andrea Heller aime pleurer au cinéma : entretien avec l'artiste.

 

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ? Le camion-poubelle, mon réveil ou un enfant…

 

Que sont devenus vos rêves d’enfant ? Quelques uns sont devenus réalité, d’autres pas. Heureusement.

 

A quoi avez-vous renoncé ?  A rien.

 

D’où venez-vous ? D’Eglisau, un petit village à la campagne au bord du Rhin.

 

Qu'avez-vous reçu en dot ? Un palet breton.

 

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ? Les week-ends libres pendant 10 ans.

 

heller 4.jpgUn petit plaisir - quotidien ou non ? Plutôt quotidien. Mais pas que. J’en garde pour le lendemain.

 

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ? Difficile à dire. Chacun(e) a son propre « univers » qu’il (elle) distingue des autres. La diplomatie suisse peut-être.

 

Quelle fut l'image première qui esthétiquement vous  interpela ? C’était une mouche.

 

Où travaillez vous et comment? Dans mon petit atelier-chambre dans un appartement. Il y a deux murs assez grands quand-même pour y faire mes grands dessins. Sinon je transforme l’espace selon des besoins qui demandent un travail… les meubles sont du style « nomade ».

 

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ? En se moment j’écoute souvent Scout Niblett, Cristal Castles, Why ?, Sonic Youth, Black Dice, Times New Viking, Telepathe et beaucoup d’autres groupes. Et j’aime beaucoup écouter des émissions à la radio « SRF 2 Kultur » sur des actualités. Si je n’ai pas simplement besoin du silence…

 

Quel est le livre que vous aimez relire ? « Austerlitz » de W.G.Sebald.

 

Quel film vous fait pleurer ? Au fait, j’aime bien pleurer au cinéma. Cela m’arrive assez souvent quand j’y suis. Mais je n’ai pas souvent l’occasion d’y aller.

 

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez-vous ? Moi, je suppose. Plus ou moins fatiguée.

 

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ? A lui.

 

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ? Un alpage aux «Pléiades» qui est en train de s’écrouler.

 

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ? Mes amies Loredana Sperini et Ulla von Brandenburg.

 

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ? Un jardin avec un grand atelier. Ou un atelier avec un grand jardin.

 

Que défendez-vous ? Les mille feuilles.

 

heller 3.jpgQue vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"? C’est sûr, l’amour peut être compliqué mais aussi simple. Et surtout très beau.

 

Enfin que pensez-vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?" J’aime beaucoup les films et l’humour de Woody Allen. Je le trouve très pertinent.

 

Entretien réalisé par Jean-Paul Gavard-Perret le premier jour de l'été 2013.

 

 

 

10:41 Publié dans Images, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.