gruyeresuisse

10/06/2013

Sandrine Pelletier : Entretien avec la Truite.

 

 

 

 

Pelletier.jpgInterview de Sandrine Pelletier par Jean-Paul Gavard-Perret, juin 2013

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?  Mes chats tonitruants

Que sont devenus vos rêves d’enfant ? Des projets en cours

A quoi avez-vous renoncé ?  A devenir danseuse 

D’où venez-vous ? D'un endroit simple et complexe.

Qu'avez-vous reçu en dot ? J'adore l'expression un peu datée de: "je suis vieille fille"...

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?  Le confort

Un petit plaisir - quotidien ou non ?  Me promener, manger, fumer, boire, rire de tout.

 

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?   Mes branchies, pour pouvoir faire la truite.

 

Quelle fut l'image première qui esthétiquement vous  interpela ? 1.Un grand cendrier en cristal de Muran 2.le dos des coccinelles 3.Alice Cooper

Où travaillez vous et comment?  Lorsque j'en ai un, à mon atelier. Sinon, dans la nature et dans différents lieux d'exposition où je suis invitée.

J'aime travailler au sol/avec le sol et j'aime l'improvisation, surtout en extérieur.

 

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?  Un panel large allant de l'EBM belge aux musiques traditionnelles arabes en passant par les bandes originales de film.

 

Quel est le livre que vous aimez relire ? Les Atlas

Quel film vous fait pleurer ? Antartica

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez vous ?  Quelqu'un d'un peu plus âgé que moi

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ?  Au passé composé

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?  L'Afrique

 

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?  Eva Hesse, Jim Henson, Clarisse Tranchard

 

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?  Une perceuse et des fleurs.

Que défendez-vous ?  Les êtres sans défense. 

 

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas" ? C'est le style de phrase reprise par un garçon avec qui on se sent mal à l'aise et que l'on a subitement envie de fuir.

Enfin que pensez-vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?". Pardon?

 

 

Sandrine Pelletier a exposé  à la Galerie Rosa Turetsky, Genève à la Taché-Levy gallery, Bruxelles, à la galerie Pieceunic, Genève, à l’Espace Doll, Lausanne. Mais aussi à Kyoto, Los Angeles et Milan (entre autres).

 

 

 

 

12:22 Publié dans Images, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.